Menu navigation rapide :

  1. Aller au contenu
  2. Aller au menu rubriques principales
  3. Aller à la recherche
  4. Aller au menu aide
  5. Aller aux encarts
  6. Aller aux raccourcis clavier

Menu aide :

  1. Sanofi dans le monde |
     
  2. Sites Groupe |
     
  3. Contactez-nous |
  4. Plan du site |
  5. Liens |
  6. Pharmacovigilance |
  7. Aide
  1. Taille de la police

    Réduire la taille de la police Augmenter la taille de la police  
 
 

Menu sous rubriques :

Contactez-nous

Sanofi Afrique de l'Ouest

Point E
Rue de Ziguinchor X Rue de Diourbel
PE - 43
BP 3529 Dakar
Tél : + 221 33 865 02 02

Contenu :

Douleur et médicaments de la rue : ça suffit !

 

La vie est un parcours de santé pour les 23 millions d’ivoiriens qui, peuvent ressentir à un moment de leur vie des symptômes de douleur qu’ils soient mineurs ou majeurs. 1 personne sur 5 souffre de douleurs chroniques modérées à intenses1. Face à cette douleur, les personnes peuvent être amenées à prendre en charge leur mal et à pratiquer de l’automédication et les risques de s’exposer aux médicaments de la rue sont souvent élevés. Près de 100 000 décès par an sont dus au trafic de faux médicaments en Afrique2. En Côte d’Ivoire, 30 à 40% des médicaments sont achetés dans la rue3. Réputés peu chers, ils sont au mieux inefficaces, au pire toxiques, voire mortels pour ceux qui les consomment. Importés d’Asie, du Ghana ou du Nigeria, ils transitent par Abidjan pour inonder toute la région. Le trafic de ces faux médicaments, activité lucrative, est en augmentation en Afrique de l’Ouest. Il rapporte vingt fois plus que celui de la drogue, avec des conséquences dévastatrices sur la santé.

Aboubacar Tio-Touré, Directeur Général : "Face à ce défi de santé et aux dangers que représentent les médicaments contrefaits ou médicaments de la rue, avec le soutien du Club Douleur Afrique, nous accompagnons le Ministère de la Santé de Côte d’Ivoire dans sa volonté à sensibiliser les populations sur les dangers des médicaments de la rue, lieu par excellence de la contrefaçon et sur l’adoption des bons réflexes à adopter en cas de douleur. Depuis 2015, nous avons initié des Roadshow Douleur "J’ai mal… ça suffit" qui ont permis de sensibiliser plus de 115.000 ivoiriens sur la douleur et les dangers de la contrefaçon ou des médicaments contrefaits. Pour sa troisième édition, nous avons innové en nous concentrant sur Abidjan en créant un Village autour d’un thème fort : "J’ai mal… ça suffit. Tous contre les médicaments de la rue."

La cérémonie officielle du 03 Octobre à laquelle participaient la Directrice de la Pharmacie, des laboratoires et des médicaments, le président du club Douleur de la Côte d’Ivoire, le représentant du ministère de la santé chargé de la lutte contre la contrefaçon, les différents pharmaciens du Secteur privé et public, le Directeur Général de Sanofi pour l'Afrique Francophone Subsaharienne et la presse nationale a permis de lancer les activités du Village qui s’est déployé pendant 4 jours. Organisée par la Business Unit Santé Grand Public, autour de trois stands (Conseils, Non aux médicaments de la rue et Jeux) et autour d’animations diverses et d’interventions de professionnels de santé pour une meilleure sensibilisation du public, plus de 5000 personnes ont pu être sensibilisées.

Pour Dr Duncan Rachelle, Directrice de la Pharmacie, des Laboratoires et des Médicaments* : "Cette campagne revêt une importance majeure car la douleur peut entrainer des personnes à s’approvisionner à la pharmacie ou ailleurs pour se soulager, augmentant ainsi le réseau du trafic des médicaments. Dans notre département, en créant un comité de répression avec la douane, nous allons passer à une étape supérieure en dehors de la sensibilisation et la saisie des médicaments. Nous pensons qu’en mettant en place le système d’assurance Maladie pour tous, nous permettrons aux personnes moins nanties de pouvoir avoir accès aux médicaments à moindre coût et réduire ce trafic de médicaments."

Le Professeur Kouassi Beugré, Président du Club Douleur de Côte d’Ivoire, à propos de la collaboration avec Sanofi, est satisfait de l’implication de Sanofi dans la sensibilisation contre la douleur et son accompagnement des professionnels de santé pour une meilleure prise en charge de la maladie.

Au vu de l’intérêt du sujet, les nombreuses parutions médiatiques locales et internationales ont permis de montrer notre engagement pérenne en tant que partenaire de santé auprès des autorités de santé ivoiriennes.


1 Source: l'International Association for the Study of Pain (IASP)
2 Source : OMS
3 Source : Ministère de la Santé et de l’Hygiène publique

Mise à jour : 2017-10-26